Critiques·Non classé

Chroniques du Monde Émergé – Livre 1

mondeemerge1

Le livre

Titre : Chroniques du Monde Émergé : Livre 1 – Nihal de la Terre du Vent
Auteur : Licia Troisi
Édité par : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 512
Genre(s) : Heroic-fantasy
Note : 15/20
Suite : Chroniques du monde émergé : Livre 2 – La Mission de Sennar
Résumé : 
Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets… tout la distingue des autres habitants du Monde Émergé. Fille d’un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit des voix plaintives et des images de mort hantent l’esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit la Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L’heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir…

L’avis en bref

J’ai beaucoup aimé ce premier tome. Les personnages, leurs relations et l’univers m’ont charmée, alors que je suis plutôt difficile avec la fantasy.

Et en plus développé, ça donne quoi ?

Tout d’abord, j’aimerais parler des personnages. Si je me suis méfiée du caractère Mary-Sue sur les bords de Nihal – il faut admettre qu’elle a un score assez haut au Universal Mary Sue Litmus Test – je me suis tout de même attachée à elle. Elle est belle, intelligente et douée au combat, mais elle a aussi beaucoup de failles, elle est haineuse, renfermée et trop indépendante. Toutefois, mon personnage préféré est Sennar. Magicien altruiste forgé par la guerre et son désir de la voir se terminer, il est d’une profondeur étonnante pour un personnage secondaire. J’ai aussi beaucoup aimé le père de Nihal et le petit elfe-follet m’a beaucoup fait sourire.

Ensuite, j’ai eu un gros coup de coeur sur l’univers. Pour l’instant, on n’en connaît pas grand-chose, mais j’ai vraiment hâte d’en voir plus. Il y a de nombreuses races en plus des humains. On fait l’impasse cette fois sur les très classiques nains et elfes pour se tourner vers les gnomes – qui n’ont rien à avoir avec les gnomes que tu connais déjà puisqu’ils peuvent même se battre dans l’armée ! – et les nymphes par exemple. Je me suis aussi beaucoup intéressée au système de pouvoir présenté au fil des pages, qui est assez peu commun.

Enfin, l’histoire en elle-même est très plaisante et surprenante. Contrairement à beaucoup de livres, celui-ci ne voit pas ses héros réussir tout ce qu’ils entreprennent, bien au contraire. Même quand la réussite est nécessaire pour améliorer une situation dangereuse, le succès n’est pas garanti, et c’est ce qui m’a très souvent surprise au fil de ma lecture. De plus, la plume de l’auteure est capable de vous transporter loin, très loin… Jusqu’à la Terre du Vent.

Cela dit, j’ai quelques petites choses à lui reprocher, comme quelques moments de faiblesse dans l’action et, parfois, une Nihal trop puissante ou agaçante. Toutefois, ces petits accrocs n’ont pas été suffisants, et de loin, pour m’arrêter dans ma lecture.

Pour conclure

C’est un très chouette livre dont je vous recommande la lecture. Il existe en format poche, donc si vous ne voulez pas trop investir, il n’est même pas à dix euros dans toutes vos librairies – ou gratuit à la bibliothèque !

Publicités

8 réflexions au sujet de « Chroniques du Monde Émergé – Livre 1 »

  1. On m’avait recommandé ce livre il y a environ 7 ans, donc mes souvenirs sont un peu flous, mais je me souviens que c’est un des rares qui m’ait suffisamment déplu pour que je ne le termine pas. Je me souviens que j’avais trouvé l’héroïne très agaçante et l’histoire pas intéressante et prévisible. Après il m’a semblé que c’était plus un roman pour filles, en plus du fait que c’est de la fantasy (genre dont je ne raffole pas souvent), donc ça joue peut-être.

    J'aime

    1. Hey,
      C’est vrai qu’il s’agit de romans assez particuliers. Il faut accrocher et je l’ai fait, pour toutes les raisons que j’ai citées. C’est vrai que par moment j’ai envie de secouer Nihal, mais j’ai justement trouvé ça plutôt réaliste, parce que c’est quelque chose que je ressens beaucoup au quotidien.
      Par contre, pour moi, il n’y a pas de romans pour filles ou pour garçons, juste des romans. Je ne comprends pas la logique quant au fait d’assigner un genre à une suite de mots sur du papier. Tout le monde peut lire n’importe quel roman et si un gars m’aborde pour discuter de Journal d’une Princesse, je ne vais certainement pas l’envoyer bouler ^-^
      Merci pour ton intéressant commentaire !

      J'aime

      1. Tu as raison sur le fait que tout le monde peut lire n’importe quel roman, évidemment, mais si certains romans ont plus de succès pour certains publics, ce n’est pas pour rien. J’ai honnêtement eu beaucoup de mal à m’identifier à Nihal, et ce n’est pas parce que c’est une fille/adolescente (je n’ai pas eu ce problème avec d’autres personnages principaux féminins) mais parce que l’histoire, les thèmes développés et la manière d’aborder les personnages me semblaient plus orientés pour satisfaire un public jeune et féminin. Après, comme je l’ai dit, ce n’est pas ça qui doit empêcher quiconque veut d’aimer ce livre, mais j’ai eu l’impression de ne pas faire partie du public cible, et ça ne m’a pas intéressé.

        J'aime

      2. C’est vrai que Nihal et la Terre du Vent s’adresse plutôt à des jeunes filles. Pour moi, le message est clairement qu’elles sont capables d’être libres et indépendantes, et que ce n’est pas un mal. Je n’avais jamais songé qu’un homme pourrait avoir plus de mal à rentrer dans ce type de récit… Peut-être parce que des récits estampillés « pour homme » on en voit partout, dans tous les domaines (jeu vidéo, cinéma, littérature,…) et que si elles veulent se divertir autrement que par des romances – certaines n’aiment pas ça du tout – les femmes n’ont pas d’autre choix que de se tourner vers ces médiums-là.

        J'aime

    1. Moi aussi ! Malheureusement, j’ai lu les deux autres tomes trop vite, dans une période où je ne pouvais pas chroniquer. Du coup, j’attends de les relire avant de les chroniquer ici. Mais globalement, j’ai bien aimé, dans la même lignée que ce tome-ci !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s