Non classé

Update Lecture #2 (11/02/2017)

Hey ! Ce deuxième Update Lecture sera fort en amour, je peux déjà te l’affirmer. Bon, certaines personnes ont pu le voir publié samedi passé… Parce que je suis une nouille. Je ne me suis vraiment pas rendue compte que je m’étais trompée dans la planification… Jusqu’à ce que je rentre de ma soirée avec mon chéri. Ne suis-je pas un génie ? BREF. Passons plutôt à cet update riche en amour.

Insaisissable T1 : Ne me touche pas (Tahereh Mafi)

insaisissablet1

Avant toute chose

La saga Insaisissable m’a intriguée dès sa sortie en français. Les couvertures ont joué pour beaucoup, en particulier la première que je trouvais juste sublime. Cela dit, j’ai attendu que la série commence à sortir en poche, parce que je savais déjà que ce serait une trilogie, et que donc, si je les voulais dans ma bibliothèque, il vaudrait mieux que je les prenne en poche, question de place. Et on peut dire que, si j’ai mis du temps avant de me lancer, je ne regrette vraiment pas !

Le gros décrochage

Je pense que quand je l’ai commencé, je n’étais pas dans le bon état d’esprit pour lire Ne me touche pas. Du coup, j’ai lu une centaine de pages, et puis j’ai arrêté. Je l’ai laissé de côté pendant un peu moins d’un mois… Et enfin, le déclic a eu lieu. Arrivée là, je n’ai plus pu lâcher le livre jusqu’à ce que je le termine.

Le style d’écriture

Il est de notoriété publique de Tahereh Mafi a un style incroyable. Chacune de ses phrases peut être prise comme citation, pour reprendre les mots de la booktubeuse A comme Adé. C’était un peu impressionnant pour moi, surtout au début, quand je ne m’y étais pas encore accoutumée, mais ça ne m’a absolument pas gênée dans ma lecture. C’était juste comme si je me disais « Ok, j’adore ce qu’elle fait, là, j’aimerais tellement pouvoir faire ça ». Comme sur la quatrième de couverture, certaines pensées de Juliette sont rayées dans la narration, comme si elle n’avait pas le droit de penser ça, comme si ce n’était pas politiquement correct, et je pense que c’est ce qui aide le plus à mettre en place l’ambiance de l’histoire. Sur le point du style, je n’ai vraiment rien à dire.

Les personnages

Bon, j’ai particulièrement apprécié Juliette, ça, c’est certain. C’est mon gros problème avec la narration en « Je » : si je n’accroche pas à l’héroïne, je suis incapable de me plonger dans l’histoire. Ni même de continuer l’histoire, d’ailleurs. Avec Juliette, qui est donc notre narratrice, je n’ai pas eu ce problème. Je l’ai trouvée touchante dans sa façon de rechercher l’affection en ayant peur de la recevoir, et j’ai eu plaisir, au fil du récit, à la voir gagner en force et en solidité. Un personnage à suivre de près, donc !

Pour ce qui est d’Adam, je l’ai trouvé assez neutre. J’attends qu’on en découvre plus à son sujet pour voir si je l’apprécierai également. Parfois je l’aime bien, parfois il m’agace : j’espère que le tome 2 me permettra de trancher ! Quant à Kenji, il part assez mal pour moi. J’ai du mal avec les personnages masculins qui font sans cesse des blagues de cul sur l’héroïne du roman. Sérieux les mecs, y’a d’autres choses drôles, genre les bébés animaux.

Pour conclure

Un premier tome qui a réussi à m’accrocher et à me faire désirer la suite ! Cela dit, je ne la lirai pas tout de suite puisque j’attends de pouvoir la prendre en papier (et en poche du coup). Je dois l’avouer, ces couvertures SUBLIMISSIMES ont beaucoup pesé dans mon choix de les acheter en papier plutôt que de les emprunter ou de les acheter en numérique. Donc voilà, j’ai hâte mais je sais que je suis partie pour attendre.

Les Chroniques Lunaires T1 : Cinder (Marissa Meyer)

cinder

Avant toute chose

Les Chroniques Lunaires, plein de Booktubeuses en ont parlé et en parlent encore, en des termes super-élogieux, quel que soit le tome de la saga dont il est question. Fatalement, ça ne pouvait que me tenter. Cela dit, j’ai toujours eu du mal (vraiment) avec la science-fiction, et cette histoire avec des cyborgs m’en semblait très proche. C’est ça qui a repoussé le moment où je commencerais cette saga. Je le regrette, parce que pour faire court, j’ai tout simplement adoré !

L’histoire

Les réécritures de contes reviennent sur les feux de la rampe ces dernières années et je ne m’en plaindrai pas parce que ce sont des lectures que j’apprécie. Après, c’est vrai que tant qu’on reste dans le fantastique pur, elles ont tendance à se ressembler toute. Avec Cinder, Marissa Meyer s’est écartée très vite de toutes ces adaptations de Cendrillon que j’avais déjà lues et ça m’a surprise – en bien. L’histoire est extrêmement originale, et pourtant délicatement familière. Je ne sais pas comment l’auteure a réussi à trouver cet équilibre, mais je trouve sa réussite en la matière admirable.

Moi qui ne suis pas friande de cyborgs, robots et autres science-fictionneries, j’ai pourtant bien apprécié celles-là. Tout m’a semblé super-bien dosé pour séduire autant les fans du genre et les personnes qui préfèrent le fantastique. Le récit se trouve selon moi au croisement de la dystopie, de la science-fiction et du fantastique, et écrit de sorte à ce que, si on n’aime pas l’un de ces trois genres, on trouve amplement assez des deux autres pour passer un excellent moment.

Les personnages

D’habitude, quand j’apprécie les personnages d’un roman SFFF, je parle en priorité de l’héroïne, parce que c’est surtout à elle que je m’attache, et beaucoup moins des personnages secondaires, qui ont tendance à tous se ressembler. Ici, ce n’était pas le cas, et je me suis attachée autant à Cinder qu’aux personnages qui l’entourent. Même la Reine avait quelque chose de spécial à mes yeux, magistrale en tant que « méchante » et plutôt éloignée des stéréotypes de la méchante reine cruelle mais impulsive et stupide. Ici, notre méchante reine est cruelle, certes, assoiffée de pouvoir, également, mais d’une intelligence terrible et implacable. Je ne peux qu’espérer que la suite verra tous ces personnages évoluer sans pour autant être dénaturés !

Pour conclure

Je conseille ce premier tome des Chroniques Lunaires à toutes les personnes qui aiment le fantastique, la dystopie ou la science-fiction, et qui souhaitent passer un très agréable moment de lecture. Cinder n’est vraiment pas passée très loin du coup de coeur et je compte acheter ce tome-ci en V.O. hardcover si je le trouve durant mon séjour à Londres, même si je n’ai pas encore le niveau pour le lire.

The Outliers T1 : les Anomalies (Kimberly McCreight)

anomalies

Avant toute chose

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre si peu de temps après sa sortie, surtout depuis que je ne suis plus les sagas avec beaucoup d’assiduité. Nous sommes encore en plein dans le phénomène Outliers – sur la blogo et booktubosphère en tout cas – et ça m’a donc fait bizarre de me lancer là-dedans avant que la vague retombe tout à fait.

Le style d’écriture

J’ai un peu de mal avec l’écriture à la première personne, en général. Je suis très exigeante et si le personnage qui narre ne me plaît pas assez pour que je reste dans sa tête tout au long du récit, je vais tout simplement arrêter ma lecture, sans autre forme de procès. J’ai apprécié le rythme que l’autrice a réussi à donner à cette narration un peu particulière – rien à avoir avec la mollesse de Twilight, c’est sûr ! – et la façon dont elle a réussi à laisser sa narratrice dans l’ignorance sans abuser non plus. Parce qu’il faut l’avouer, c’est chiant quand on suit un personnage et que PERSONNE ne répond jamais à ses questions.

L’histoire

Encore une bonne surprise ! En général, quand je lis un livre, j’ai une assez bonne idée de ce qu’il va se passer ensuite. Je me trompe rarement, peut-être parce que j’ai lu énormément de livres de genre fantastique, romantique et dystopique, et que du coup les nouveaux romans de ces genres-là me surprennent moins. Mis à part un élément dont je me suis doutée très tôt, les rebondissements m’ont très souvent surprise, et c’était extrêmement plaisant ! L’autrice s’amuse de ce que nous croyons savoir ou prévoir, et nous détrompe encore et encore. Cela faisait longtemps que je n’avais plus été face à un roman qui me baladait de droite à gauche comme ça, et ça fait un bien fou.

Les personnages

Ici, gros coup de coeur pour Wylie, que je ne m’explique pas entièrement. C’est l’héroïne classique des romans de genre fantastique, une jeune fille/femme intelligente qui a vécu des choses rudes et doit dépasser ses faiblesses pour résoudre le problème posé par le récit. Pourtant, elle m’a plu. Sa dévotion et sa relation naissante avec Jasper, personnage que j’apprécie également beaucoup, m’ont plu également.Je ne ressens pas pour eux un attachement transcendant, mais ils me plaisent tout de même beaucoup, largement assez pour me faire d’autant plus apprécier ma lecture.

Pour conclure

CETTE FIN. La fin m’a fait hurler de frustration, et d’autant plus quand j’ai vu la date de sortie du tome 2 : une date en mai pour les anglophones et aucune date pour les francophones. Je devrai sans doute le relire d’ici-là pour bien avoir tous les détails en tête mais j’ai très hâte de lire la suite !

Les Outrepasseurs T1 : Les héritiers (Cindy Van Wilder)

outrepasseurs1

Avant toute chose

J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire lors du premier chapitre. C’était sans doute lié au fait que je l’avais commencé sur liseuse mais que j’avais dû le louer à la bibliothèque, donc qu’il y avait eu un changement de format au milieu de ma lecture. Mine de rien, ça me perturbe beaucoup. Cela dit, une fois que j’ai récupéré une liseuse fonctionnelle et que je l’ai continué en numérique, ça a tout de suite mieux fonctionné !

Le concept

Les Outrepasseurs est un récit parallèle : une partie se passe dans le présent, et l’autre – la plus grande partie d’ailleurs je dirais – se déroule au Moyen-Âge. Ainsi, nous découvrons les évènements qui sont à l’origine des Outrepasseurs en même temps que les personnages. C’est un procédé de narration que je salue et que j’ai énormément apprécié. Après, je pense que tout le monde n’accrochera pas, mais pour ma part, ça a fonctionné. J’ai vraiment trouvé cette façon de faire hyper-intéressante et je ne pense pas que ça aie déjà été fait dans les romans de genre fantastique.

Les personnages

J’ai eu plus de mal à m’attacher aux personnages des plongées dans le passé, peut-être parce qu’ils sont très nombreux et présentés très frontalement. Par contre, j’ai ressenti des petits quelques choses pour les personnages du présent… Mais on n’a pas passé assez de temps avec eux pour que je sache si je les apprécie vraiment. Je pense que je vais apprécier la Hermeline et peut-être Shirley, pour Peter je ne sais pas encore. J’ai hâte d’en savoir plus sur eux tous !

Pour conclure

Une saga fantastique et historique qui a un énorme potentiel ! Je la conseille à qui veut passer un bon moment de lecture et en apprendre un peu plus sur la vie au Moyen-Âge.

Everything, Everything (Nicola Yoon)

everything

Avant toute chose

Ce livre m’a été offert par une amie lorsqu’elle a su que je changeais de liseuse. Rien qu’en voyant la couverture en couleur sur Booknode, j’ai eu terriblement envie de le lire, et le résumé a achevé de me conquérir. Tout m’a énormément touchée et il s’agit d’un véritable coup de coeur que je pense tenter d’acquérir en version papier.

Les personnages

Dans ce roman, on suit Madeline, une jeune fille souffrant du DICS, une maladie qui la rend allergique à tout, l’obligeant à vivre enfermée dans une maison hermétique. Malgré ses dix-huit ans, elle est extrêmement mature et touchante. Elle a accepté sa maladie et le quotidien qu’elle lui impose… Jusqu’à ce qu’arrive Olly. Olly est sa passerelle vers le monde. Les deux sont des personnages que j’aurais aimé rencontrer en vrai, et pas seulement à travers les pages. J’ai aussi beaucoup apprécié le personnage de Carla, l’infirmière personnelle de Madeline, qui m’a plus d’une fois poussée à sourire.

L’histoire

Je m’attendais à une histoire très contemplative… Et je me trompais ! Madeline agit vraiment dans ce récit, elle ne se contente pas de regarder ce qu’il se produit autour d’elle, et ça m’a vraiment rassurée. Les ajouts à la narration (captures d’une boîte mail, photos de cartes, de post-it, etc qui viennent de la vie de Madeline au cours du récit) servent à dynamiser d’autant plus et sont très agréables à lire et à voir. Je n’avais pas du tout vu venir le twist final: je m’attendais à quelque chose de très classique dans ce genre de situation… Et puis en fait pas du tout. Et c’est ce twist imprévu qui m’a fait tomber amoureuse.

Pour conclure

J’ai tellement été intimidée par ce coup de coeur que j’ai eu du mal à trouver comment exprimer pourquoi je l’avais aimé. J’aurais sans doute pu en dire plus, mais j’aurais eu l’impression de tourner en rond. Sérieusement, c’est un livre à découvrir et à lire si tu veux passer un bon moment, ça se lit vite et tu as de bonnes chances d’en sortir positivement chamboulé•e.

Voilà, c’est tout pour ce second Update Lecture ! J’espère que tu as apprécié et que ça t’a donné envie de découvrir quelques livres !

Publicités

3 réflexions au sujet de « Update Lecture #2 (11/02/2017) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s