Non classé

Calendar Girl T1 : Janvier (Audrey Carlan) – L’Unique Chronique #2

cgjanvier

Avant toute chose

Calendar Girl, c’était pour moi quelque chose d’assez ambigu pour moi quand on a commencé à parler de la sortie francophone. La première chose que je me suis dite c’est « Chouette, encore une saga érotique à gros succès qui va littéralement chier sur les relations saines et consenties d’ordre sexuel ». Typique 50 nuances de Grey quoi. J’en ai assez de ces séries érotiques qui font la part belle aux relations toxiques, qui les vendent comme quelque chose qu’on doit rechercher et obtenir pour s’épanouir.

Eh bien, sur ce coup-là, Calendar Girl m’a surprise. Le boulot d’escort qu’on lui offre n’est pas montré comme un truc génial et fabuleux, mais comme une solution pragmatique qui a des bons et des mauvais côtés.

L’histoire

Déjà, il faut savoir qu’il s’agit d’un livre court, 150 pages à peine, et que ça sert le récit. On ne appesantit pas sur la vie de l’héroïne, sur des descriptions de six pages de long, et surtout, on est directement dans l’action. Parfois, j’ai du mal avec ça, surtout parce que j’ai tendance à y trouver des maladresses, mais cette fois-ci, ça n’a pas été le cas. Ce qui était raconté, dès le départ, m’a intéressée et accrochée.

Par ailleurs, le format de la saga en lui-même pousse l’histoire à se détourner des schémas classiques. Douze tomes sont prévus et douze tomes seront publiés, avec douze hommes différents, douze relations différentes, et c’est seulement après celle-ci que nous verrons éventuellement autre chose. Bien sûr, j’ai hâte de voir cette autre chose, cette conclusion après une longue saga, et je pense que c’est le but de l’auteure, qui nous accroche encore et encore.

Cela dit, il y a quelque chose que je n’ai pas apprécié dans ce roman : la vulgarité occasionnelle. Je n’aime pas, dans une scène de sexe bien écrite, avec un style plutôt travaillé, lire brusquement le mot « chatte ». Sérieusement, je trouve que ce mot casse tout. Bien sûr, que l’héroïne et sa meilleure amie ponctuent leurs dialogues de « salope » et autres mots fleuris n’a rien arrangé. Je trouve que c’est dommage, même si ce n’est pas une part essentielle du récit.

Les personnages

Je pense que Wes est le personnage masculin classique d’une romance érotique entre une roturière et un homme riche… À la base, en tout cas. Il est grand, beau, sportif, musclé, pas trop bête. Mais on lui trouve une profondeur qui me semble assez rare chez l’homme dans ce genre d’histoires. Je me suis retrouvée, au fil des pages, à l’apprécier et à vouloir le retrouver dans des tomes futurs… Ce qui ne sera pas le cas, puisque l’histoire est ce qu’elle est. Cette frustration m’a semblé être plutôt bien dosée : on ne nous met pas notre manque et notre envie sous le nez sans cesse, mais en même temps, on ne nous laisse pas oublier ce personnage sans laisser des marques dans notre esprit. Wes nous dit « Eh, la suite, lis la suite, c’est cool ! » et ça fonctionne.

J’ai aussi apprécié Mia. On nous la présente directement comme une femme qui ne se trouve pas jolie et qui s’en fiche un peu. Une femme avec des forces et des faiblesses, et bien entendu, des problèmes et un passé rude. C’est assez cliché, mais parfois, le cliché a du bon, et c’est le cas ici. Mia est plaisante comme protagoniste principale. Elle n’est pas remarquable, incroyable ou exceptionnelle, mais elle est plaisante, et c’est tout ce qui importe pour que le récit le soit également.

Pour conclure

J’ai vraiment apprécié ce moment passé avec le premier tome de Calendar Girl. J’ai hâte d’en découvrir la suite, et peut-être même d’y trouver une saga que j’apprécierai du début à la fin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s