Non classé

The book of Ivy T1 (Amy Engel) – L’Unique Chronique #3

bookofivy

Avant toute chose

J’ai énormément entendu parler de ce livre depuis sa sortie. Il me donnait toujours très envie quand je le voyais chez mon libraire. Il faut dire que cette couverture est sublime et que la maison d’édition, Lumen, a une réputation excellente. Beaucoup de leurs livres me font envie – bon, presque tous, en fait. The book of Ivy n’a pas fait exception à cette règle, et je devais négocier avec moi-même pour ne pas le prendre à chaque fois que je le voyais à la librairie. J’ai failli flancher quand il est sorti en poche d’ailleurs. Heureusement, mon chéri m’a sorti de cette boucle infernale en m’achetant la version numérique pour que j’aie des trucs à lire sur ma nouvelle liseuse (qui dit Amazon dit changement de format !). Et c’est ainsi que je me suis plongée cette (pas si) nouvelle saga !

L’histoire

Bon, les dystopies, on commence à en avoir sacrément l’habitude et, à première vue, celle-ci n’a rien pour se démarquer. Une guerre a dévasté les USA, il ne reste qu’une poignée de survivants, la base. Personnellement, je suis lassée des dystopies basiques, alors si ça en était resté là, je n’aurais certainement pas accroché, même si j’aurais sans doute pu finir le roman quand même. Heureusement, TBOY, c’est aussi une histoire de mariage arrangé, une thématique qui m’a toujours plu quand elle était abordée de façon correcte. Et c’est le cas ici. L’histoire pointe du doigt les dérives abusives d’un système pas si éloignée du nôtre, traitant entre autres de violences conjugales, et de la place de la femme dans la société. Je ne pourrais pas dire qu’il s’agit d’un roman féministe, mais en tout cas, un roman avec des pistes vers le féminisme, ça c’est certain. Et c’est bien.

Les personnages

C’est surtout pour Bishop que j’ai eu un coup de coeur. C’est le genre de gars que j’aurais aimé avoir comme ami, et peut-être même comme copain, quand j’étais un peu plus jeune. J’apprécie aussi Ivy, bien sûr, mais c’est Bishop qui a gagné la dernière demi étoile que j’ai attribuée au livre. Je suis vraiment contente d’avoir rencontré ces deux personnages le temps de ce roman, parce qu’ils m’ont donné l’impression de les avoir pour amis pendant ce temps.

Même les personnages secondaires sont plutôt intéressants. J’ai vraiment apprécié l’une des familles et détesté l’autre… Ce qui est exactement, à mon avis, le but de l’auteure. Pourtant, elle montre les dérive des deux camps avec impartialité, et je pense que c’est vraiment une composante importante quand on écrit une dystopie, dont le but est, tout en plaisant, de dénoncer les travers de la société. Ici, il n’y a pas simplement les gentils et les méchants, il y a deux camps qui s’affrontent, et qui ont chacun leurs travers et leurs atouts.

En conclusion

C’est une lecture que j’ai vraiment beaucoup appréciée. Même si l’écriture n’est pas transcendante (elle est plaisante, mais pas incroyable, comme souvent à mon goût avec la première personne du singulier) elle remplit sa fonction d’agrément du récit et ça, ça m’a plu. Je conseille ce livre à quiconque veut passer un bon moment tout en réfléchissant à des sujets sociétaux.

Publicités

6 réflexions au sujet de « The book of Ivy T1 (Amy Engel) – L’Unique Chronique #3 »

    1. Hey ! Pour ma part je suis un peu plus difficile maintenant, j’en ai peut-être lu trop dans un laps de temps trop court (mais paradoxalement j’adore en trouver des nouvelles), ce qui a tendance à me rendre plus exigeante.

      Merci pour ce compliment ! J’espère que tu apprécieras autant que moi, n’hésite pas à revenir une fois ta lecture finie pour me dire ce que tu en as pensé :3

      Aimé par 1 personne

  1. Bishop ❤
    Je n'ai pas lu beaucoup de dystopie, donc je n'ai pas encore eu le temps de m'en lasser ou d'avoir du "déjà vu", mais j'ai particulièrement aimé celle-ci !!

    J'aime

    1. Hey ! Grave, Bishop je l’aime beaucoup beaucoup ♥ D’ailleurs j’ai apprécié qu’il n’y ait pas de triangle amoureux, parce que c’est tellement une facilité scénaristique, ça, que ça a eu tendance à vite me saoûler… Après, encore une fois, je suis peut-être trop exigeante. Et c’est vrai que c’est une chouette série quand on commence dans le monde des dystopies !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s