Non classé

Nos âmes jumelles (Samantha Bailly) – L’Unique Chronique #4

amesjumelles

Avant toute chose

Nos âmes jumelles, on m’en a beaucoup parlé depuis sa sortie. Je voyais ce livre un peu partout, et à chaque fois je résistais parce que j’avais un peu peur que ça ne me plaise pas. Les tranches de vie, en général, je n’aime pas trop, parce que j’ai tendance à vite m’y ennuyer, et même s’il s’agit d’un Rageot, maison que j’apprécie beaucoup, je n’ai jamais cédé à mon envie de le lire.

C’est quand j’ai ressenti l’envie de lire une histoire avec une relation épistolaire que j’ai finalement craqué. Quand mon conjoint a voulu me faire un cadeau au début du mois, je lui ai donc indiqué ces deux livres, et je les ai lus dans la nuit qui précédait mon départ à Londres, parce que pour me lever à 3h du matin, autant passer ce temps à lire. Et là… Je crois que je ne suis toujours pas revenue de ce que j’ai ressenti en lisant ce livre. C’est un énorme coup de coeur !

Je ne pense pas que je pourrai citer tout ce qui m’a poussée à ce coup de coeur, parce que je ne suis pas encore assez détachée (et que la fatigue des jours suivants ne m’a pas aidée à y voir clair) mais je vais tout de même essayer de vous donner envie de lire ce livre, parce qu’il en vaut vraiment la peine !

Les personnages

Au début, je pensais qu’on allait voir le schéma classique de la petite timide renfermée et de son amie trop populaire, mais j’ai découvert au fur et à mesure que les deux jeunes filles étaient bien plus que ces archétypes. J’ai particulièrement aimé suivre Lou, qui m’a plus touchée que Sonia… Chose étrange puisqu’écrivant moi-même avec passion, j’aurais sans doute dû me sentir plus proche de l’écrivaine que de la dessinatrice. Mais ces deux jeunes filles sont très attachantes, et il n’y a pas qu’elles ! J’ai aussi adoré les personnages qui les entouraient.

Tous ces personnages sont écrits avec une justesse qui m’a impressionnée. Si l’on m’avait dit qu’ils étaient inspirés de la vie de l’auteure, j’aurais pu le croire sans la moindre difficulté. On les voit évoluer d’une façon cohérente, grandir, s’épanouir dans des années qui ne sont pourtant pas souvent faciles dans la vie des adolescents. La période entre mes seize et mes dix-huit ans est encore très proche pour moi, donc je peux encore me projeter facilement dans ce pan de ma vie, et comparer les actions des deux personnages avec ce que j’aurais fait dans leur situation, un détail très plaisant qui est venu sublimer ma lecture.

L’histoire

Il y a un truc délicat avec les histoires qui se passent en partie sur internet, c’est que la plupart du temps, les auteurs ne s’y connaissent pas du tout, ou pire, pensent s’y connaître et font des bourdes comme « Il se connecta à MSN » alors que l’histoire se passe en 2015. Heureusement, Samantha Bailly n’est pas de ces auteurs-là. Elle maîtrise assez son sujet pour en faire une histoire, et ça se voit. Je me suis encore une fois demandé plusieurs fois si elle avait vécu réellement certaines de ces situations, tant je n’avais rien à reprocher à la cohérence du récit. Un sans faute !

Le style d’écriture

Je tombe rarement amoureuse d’une plume, et celle de Samantha Bailly m’a conquise. À la fin du livre, Pierre Bottero était cité, et j’ai effectivement retrouvé son influence, très discrète, dans la façon de manier le rythme, la ponctuation et la musicalité du vocabulaire. Plusieurs fois, j’ai relu des phrases en me disant « Wouah, c’est beau quand même ».

En terme de style, il y a une chose qui m’énerve énormément dans la plupart des romans (surtout les romances et tranches de vie, qu’on ne me demande pas pourquoi parce que je n’en sais rien), et il s’agit de la façon d’écrire des dialogues. J’en ai marre des dialogues écrits avec les pieds et aussi naturels que ceux d’une sitcom. Sérieusement, en lisant les dialogues de certains romans, j’ai l’impression qu’ils ont été écrits par une personne qui n’a pas eu d’échange verbal de quelque ordre que ce soit depuis des années. Heureusement, ce n’est pas le cas dans ce livre, pas du tout même ! Les codes de la communication sont parfaitement respectés, que ce soit lors des interactions réelles ou lors des échanges sur internet, pas une seule ne m’a fait froncer les sourcils.

En conclusion

Un excellent livre et un énorme coup de coeur ! J’ai commencé à lire Oraisons, le premier roman de l’auteure, et, si je suis encore trop peu avancée pour en dire quoi que ce soit, j’ai très hâte d’avancer ! Je vous recommande très fortement Nos âmes jumelles, si vous voulez un feel-good book dont vous ressortiez avec le sourire.

N’hésitez pas à venir en discuter en commentaire, ils sont là pour ça et je serai ravie de répondre à tout le monde !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s