Non classé

Les chroniques de Moxie, T1 (Z. B. Heller) – L’Unique Chronique #12

moxie1

Sur la page Facebook de MxM, j’avais déjà remarqué les Chroniques de Moxie. Il faut dire que je trouve la couverture absolument sublime : elle me faisait de l’oeil à chaque fois que je la voyais. Du coup, quand la maison d’édition a proposé des services-presses sur ce roman, je n’ai pas pu résister et j’ai tenté le coup. Et j’ai gagné ! J’ai donc reçu le livre mercredi soir et l’ai lu dans la journée de vendredi – le temps de finir un livre en cours et une lecture pour l’école. Et j’ai beaucoup apprécié !

L’histoire

On est en plein dans la Chick-Lit – j’en lis très peu du coup ça fait un peu bizarre pour moi d’écrire ça – du coup on sait très bien qu’il va s’agir d’une histoire d’amour avant toute chose. J’avais un peu la crainte de ne retrouver que ça, mais ça n’a pas été le cas. Les personnages, principaux et secondaires, apportent tous des petits plus très plaisants à l’histoire. D’ailleurs, le récit n’est pas linéaire : on va bien d’un point A à un point B, mais on n’y va pas d’un seul coup. Les péripéties secondaires sont bien marquées, justifiées (elles n’arrivent pas comme un cheveux sur la soupe) et elles font aussi plaisir que les passages qui avancent directement l’intrigue.

Les personnages

J’aime beaucoup Moxie. Déjà, c’est une femme ronde, qui le vit bien, chose qu’on ne voit pratiquement jamais en littérature, quel que soit le genre, et encore moins dans les romances. Si tu es grosse dans un livre, tu dois forcément le vivre mal et tout faire pour maigrir, parce que c’est bien connu, il faut faire du trente-quatre pour être heureuse ! Non, franchement ça fait du bien de voir un personnage heureux dans son corps rond dans un roman qu’à priori, pas mal de gens liront, parce que MxM est une maison à la popularité grandissante et que la couverture des Chroniques de Moxie a tout pour plaire et attirer l’oeil.

Ensuite, Moxie a un vrai caractère, qu’on ne peut pas définir en trois mots comme ça arrive souvent. J’aime particulièrement son cynisme. Elle travaille avec des enfants, mais n’est pas totalement gaga d’eux – et je dois dire que ça, ça m’aurait vite énervée. Bien sûr, il y a le personnage de la femme stupide et désespérée qui déteste l’héroïne – Moxie le lui rendant bien – et je pense qu’il s’agit d’une chose qu’on retrouvera ans absolument toutes les romances. Moxie a aussi ses fragilités, mais elle les dépasse sans cesse, parce qu’elle est comme ça. J’ai aussi pas mal apprécié son humour, qui m’a tiré plus d’un sourire.

Et puis j’ai aussi bien aimé Miles, père célibataire là aussi plutôt en-dehors des clichés. Je vous le dis tout de suite : sa situation familiale n’a rien à voir avec une mère abandonnant son enfant au père et devenant ensuite dans l’histoire la pire des enflures. Cela dit, je ne vous révélerai pas la raison véritable pour ne pas vous spoiler, mais en tout cas, c’était vraiment bien fait.

Pour conclure

C’était vraiment une très chouette lecture, que je vous conseille si vous voulez passer un bon moment, parce que c’est ce qu’il va se passer si vous lisez Moxie. Le tome 2 arrive bientôt et j’espère avoir la chance de le lire également !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s