Non classé

Psi-Changeling T1 : Esclave des sens (Nalini Singh) – L’Unique Chronique #15

psichangeling1

Psi-Changeling est une saga incontournable quand on parle de bit-lit. Pourtant, bien que j’aie découvert ce genre il y a environ trois ans et que je l’apprécie énormément, je ne m’étais jamais laissée tenter par cette saga en particulier. Il faut dire qu’elle est lancée depuis longtemps et que le nombre de tomes déjà parus m’a fait hésiter. J’adore me lancer dans de nouvelles séries mais, il faut le dire, mon porte-feuille apprécie beaucoup moins. J’ai finalement craqué quand quelqu’un de ma famille me l’a offert en numérique. Et c’était très chouette !

Les personnages

Sascha Duncan est une Psi dysfonctionnelle. Alors que tout son peuple s’est évertué à supprimer la moindre émotion chez chacun de ses membres, Sascha ressent, et elle ressent de plus en plus, de plus en plus intense. Bien entendu, l’arrivée dans sa vie du sensuel et bouillonnant Lucas Hunter, chef d’une meute de changelins, va d’autant plus exacerber ses émotions. Pour ne rien cacher, on est ici face à des personnages et une relation amoureuse assez classiques, surtout dans ce genre littéraire : l’homme fort et viril doté d’une puissance animale et la femme en danger douce et innocente, c’est vu et revu. Pourtant, c’est un cocktail qui marche particulièrement bien cette fois. Je n’ai pas levé les yeux au ciel comme je le fais souvent quand je vois un cliché parce qu’il y avait tout un tas de petites choses  – dont la nature de Psi de Sascha – qui donnaient à ce couple une dynamique différente.

L’histoire

Je n’avais pas encore, dans mes aventures livresques, rencontré quoi que ce soit qui ressemble de près ou de loin à la race des Psi. Bien sûr, les changelins sont des créatures très classiques en bit-lit, mais ils sont développés à la sauce de l’autrice, qui en a fait des créatures à la fois semblables et différentes de celles qu’on connaît habituellement sous ce nom. L’univers est très bien développé mais manque, dans ce premier tome, de développements qui nous aideraient à mieux le situer.

Pour ce qui est de l’histoire en elle-même, je l’ai trouvée bien ficelée. Il y avait quelques éléments assez proches de la dystopie dans le fait de montrer qu’un système qui se veut parfait ne l’est finalement pas du tout mais que ses dirigeants s’évertuent toujours à cacher ses failles pour conserver leurs positions. Par ailleurs, je me suis posé des questions jusqu’à la fin, et ça m’a fait du bien, pour une fois, de ne pas avoir toutes les clés en main.

Pour conclure

Je n’ai pas autant apprécié ce livre que d’autres du même genre mais je vous le conseille tout de même chaudement. Il entreprend des choses très intéressantes et j’ai très envie de voir où ça va mener !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Psi-Changeling T1 : Esclave des sens (Nalini Singh) – L’Unique Chronique #15 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s